Venise 2019 – Belle époque

Étiquettes

, , , , , , , , , , , ,

Après une journée en civil où nous avons visité le palais Fortuny, nous enfilons nos premiers costumes mon homme et moi-même. Comme notre programme impliquait la visite du palais Mocenigo et une longue marche dans le quartier de Canaregio, nous avons opté pour du Belle Epoque. Ma robe est du déjà vu : 1900 en toile de Nîmes, elle se compose d’un corsage et d’une jupe. Le canotier emplumé est 1910 quant à lui. Les bottines viennent toujours de chez Falbalas… J’ai trouvé les mitaines chez « Arts-Scénic et vieilles dentelles » une boutique du Faou dans le Finistère. Le châle en cachemire et le sac ont été trouvés dans une ancienne brocante à Angers il y a très longtemps.

After a day in plain clothes where we visited the Fortuny Palace, we put on our first suits my man and myself. As our program involved visiting the Mocenigo Palace and a long walk in the Canaregio district, we opted for the Belle Epoque. My dress has already been seen: 1900 Nimes’ canvas. It consists in a bodice and a skirt. The feathered boater is 1910. The boots still come from Falbalas … I found the mittens at « Arts-Scénic et Vieilles Dentelles » a shop in the Faou in Finistère. The cashmere shawl and the bag were found in a former flea market in Angers a long time ago.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

Mon chéri quant à lui a enfin une tenue 1900 à lui! J’ai pris le temps de lui coudre une veste, un gilet et un pantalon à partir des patrons Laughing Moon #106, #109 et #119. J’ai complètement échoué sur la veste, malgré le fait que les patrons soient très clairs et justes, nous en avons donc trouvé une en laine chez un tailleur italien pour la remplacer. Mais le reste est bon. Le gilet et le pantalon sont en laine. Les boutons du gilets sont années 30. Je lui ai prêté un de mes canotiers anciens, ma chaîne de montre 1900 et une amie lui a confié sa canne pour compléter la tenue! Je suis très contente du résultat qui lui va extrêmement bien!

My darling finally has a 1900’s outfit for him! I took the time to sew a jacket, a vest and pants from Laughing Moon patterns # 106, # 109 and # 119. I completely failed on the jacket, despite the fact that the patterns are very clear and fair, so we found one in wool in an Italian tailor shop to replace it. But the rest is good. The vest and pants are made of wool. The buttons of the vests are 1930s. I lent him one of my old boaters, my 1900s watch chain and a friend entrusted him with her cane to complete the outfit! I am very happy with the result that suits him extremely well!

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

Dernière petite photo de nous deux sur le pont devant la gare. La photo de touristes par excellence! Mais il aurait été dommage de nous en priver!

Last little picture of us two on the bridge in front of the station. The typical tourist photo ! But it would have been a shame to deprive us of it!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Last point HSF – January 2019 challenge

What the item is: Nine pockets suit – Man suit
Challenge: Dressed to the Nines
Material: Wool essentially for the fabrics, coton and silk for facing and interfacing.
Pattern: Laughing moon 106, 109, 119
Year: 1900/1905
Notions: Matching cotton thread, vintage 1930s buttons
How historically accurate is it? 80% accurate I think because I used modern tailoring technics
Hours to complete: 60/70 hours I think for four pieces (vest, jacket, pants, tie)
First worn: 9th of february 2019 on a murder party
Total cost: 150€

Crédit :

 

Publicités

Revolutionary black

Étiquettes

, , , , , , , , , , , ,

J’ai réalisé l’an dernier dans le cadre d’un jeu de rôle grandeur nature que j’organise avec des amis une robe 18e siècle en coton noir pour un personnage non joueur (PNJ). Il s’agit de ce que les anglo-saxon qualifient de round gown mais dont je ne connais pas le terme générique en français. Il s’avère que la robe est beaucoup trop grande pour ma PNJ, je vais donc en refaire une cette année plus Directoire à partir d’un patron Sense and Sensibility.

Last year, I made for a life sized role-playing game, which I organized with friends, an 18th century black cotton round gown for a non-player character (NPC). It turns out that the dress is much too big for my NPC, so I will redo one this year more Directoire from a Sense and Sensibility pattern.

La robe en elle-même est faite dans un coton noir tout à fait classique et est un mélande de trois patrons différents. Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué? Je ne sais pas faire de moulage, j’ai donc repris : les manches longues du Sense and Sensibility Lady’s Closet, le dos fourreau et le corps de la robe à l’anglaise de JP Ryan, et le devant de la robe chemise Rocking Horse Farm pour les fronces. L’ensemble marche bien.

The round gown itself is made in a classic black cotton and is a melange of three different patterns. Why make it simple when you can make it complicated? I do not know how to make a molding, so I resumed: the long sleeves of the Sense and Sensibility Lady’s Closet, the back and the body of the English dress of JP Ryan, and the front of the robe chemise Rocking Horse Farm for the gathers. The whole thing works well.

Pour cette robe j’ai aussi ajouté un fichu en coton blanc (que je devais faire depuis des siècles). En terme d’accessoires, ma ceinture consiste en 3 mètres de rubans rouge et blanc du Ribbon Store. J’ai une lorgnette années 30 que j’ai trouvé dans une brocante à Paris et l’Enfer de Dante édité par Jean de Bonnot (si vous ne connaissez pas, il édite merveilleusement bien). Ma perruque a été coiffée et recoiffée par Olympe de Decorum et Bagatelle (de même je vous la recommande très chaudement).

For this round gown I also added a white cotton kerchief (which I had to do for centuries). In terms of accessories, my belt consists of a 3 meters of red and white Ribbon Store’s ribbon. I have a 1930s spyglass that I found in a flea market in Paris and Dante’s Inferno edited by Jean de Bonnot (if you do not know him, he publishes wonderfully well). My wig was combed and recombed by Olympe of Decorum et Bagatelle (and I recommend it very warmly).

Bien sûr je porte ma robe sur un cul de Paris, un corps à baleine, une chemise et deux jupons. Il faut ce qu’il faut.

Of course I wear my dress on a cul de Paris, a whale body, a shirt and two petticoats. It takes what it takes.

J’ai donc pu porter cette robe (qui va entrer dans mes réalisations favorites) sur le jeu « Mémoires d’Oubliettes » organisé au sein de l’association « Rôle » par Fanny, Fenriss et Blandine au toujours aussi beau Château d’Ailly.  Place aux photos de Thomas Hahusseau.

So I had the occasion to wear this dress myself (which will go into my favorite achievements) on the game « Mémoires d’Oubliettes » organized within the association « Role » by Fanny, Fenriss and Blandine and in still beautiful Castle Ailly . Place to Thomas Hahusseau’s pictures.

Mémoire oubliette partie 1-2Mémoire oubliette partie 1-3Mémoire oubliette partie 1-4Mémoire oubliette partie 1-7Mémoire oubliette partie 1-36Mémoire oubliette partie 1-37Mémoire oubliette partie 1-38Mémoire oubliette partie 1-40Mémoire oubliette partie 1-85

Crédits :

Et bonne année bien sûr!

Étiquettes

, , , , , , , ,

En ce 31 décembre 2018, il est temps de faire le bilan de l’année écoulée. Contrairement aux années précédentes, à l’heure du choix des photos, au nombre d’articles que j’ai publiés, elle parait assez pauvre. Comme si je n’avais rien fait de l’année. Et pourtant… Et pourtant, elle me parait une des plus riches que j’ai eu ces derniers temps.

  On this 31rst of December 2018, it is time to look back at the past year. Unlike previous years, their choices of photos, the number of articles I published, it seems pretty poor. As if I had not done anything of the year. And yet … And yet, it seems to me one of the richest I’ve had lately.

Rétrospectivement, je pense à mes résolutions qui je le pense, et pour la première fois, ont été tenues. Je pense au travail d’écriture de deux ans d’un tout premier jeu de rôle qui a abouti cet été. Je pense aux superbes mariages des amis auxquels j’ai été conviée, aux soirées, aux pique-niques, aux travaux dans ma maison, à ces reconstitutions et à ces jeux auxquels j’ai eu plaisir à participer… Je pense aussi à ce défi stock pour faire descendre les monstrueuses quantités de tissus que contient ma maison et auquel j’ai tâché de me tenir tant bien que mal (malgré quelques exceptions)… Je pense à ces capelines transformées en bicornes, ces gilets révolutionnaires, ces bonnets phrygiens, ces cocardes, ces ceintures tricolores, ces robes 1790 que j’ai cousus sans discontinuer pendant des mois, compilant je pense une centaine d’heures de travail…

  In retrospect, I think of my resolutions that, for the first time, were held. I’m thinking of the two-years writing work of my very first larp that resulted this summer. I think of the wonderful friends weddings I was invited to, the evenings, the picnics, the work in my house, the re-enactments and the games I enjoyed participating… I’m also thinking of this stock challenge to bring down the monstrous quantities of fabrics that my house contains and which I tried to hold on as best as possible (with some exceptions) … I think of these capelines transformed into bicornes, these revolutionary vests, these Phrygian caps, these cockades, these tricolor belts, these 1790s dresses that I sewed without stopping for months, compiling I think a hundred hours of work …

Et je pense à l’année qui vient, qui sera je l’espère tout aussi riche en projets, entourée de ma famille et de mes amis,  en costumes ou non. Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter le meilleur à vous toutes et tous qui me lisez.

And I’m thinking of the coming year, which I hope will be just as rich in projects, surrounded by my family and my friends, in costumes or not. It remains for me to wish you the best for you all who read me.

Je vous quitte ici avec quelques photos de 2018 et j’en profite pour remercier tous les photographes qui ont immortalisés tous ces moments : Joram, Stéphane Casali, Magalie, Paul-Jean Marchand et Pauline, et tous ceux qui peu ou prou ont contribué à rendre cette année si fabuleuse.

I leave you here with some photos of 2018 and I take this opportunity to thank all the photographers who have immortalized all these moments: Joram, Stephane Casali, Magalie, Paul-Jean Marchand and Pauline, and all those who more or less contributed to make this year so fabulous.

2018_01_05

Le Plus Beau Jour de sa Vie – Les Amis de Miss Rachel – Janvier 2018

2018_02_03

Soirée d’entreprise – février 2018

2018_03_17

Prima la Musica V3 – Clepsydre – mars 2018

2018_06_03

Journée Grand Siècle Vaux le Vicomte – juin 2018

2018_07_20 (1)

Le Bal des Victimes – Clepsydre – juillet 2018

2018_07_20 (2)

Le Bal des Victimes – Clepsydre – juillet 2018

2018_08_05

Lo Que El Agua Me Dio – Ruhja GN – août 2018

2018_09_15

Les expériences temporelles à Maison Laffitte – septembre 2018

2018_09_29

Birmingham 1919 – La compagnie du bord des mondes – septembre 2018

 

By order of the f***** Peaky Blinders!

Étiquettes

, , , , , , , , , , ,

Août et septembre 2018 ont été marqués pour moi par d’excellents jeux de rôle. C’est de l’avant dernier que j’ai joué dont j’ai envie de parler aujourd’hui : le Birmingham 1919 inspiré de la série Peaky Blinders. Promesse faite aux organisateurs, je ne parlerai pas de mon rôle et encore moins du contenu du jeu. Cependant, ce jeu restera pour moi longtemps gravé dans ma mémoire comme un celui où j’ai pu interprété des meilleurs rôles qu’on m’ait donné jusque là.

  August and septembre 2019 have been marqued by excellent larps. It is the third I have  played that I want to talk about : the Birmingham 1919, inspired by the series Peaky Blinders. Promise made to the organizers, I won’t talk about my role and less of the game. But it will stay for me as one of the best role I was given to interprete. 

Ce que dont je peux parler en revanche, c’est du lieu dans lequel s’est déroulé le Birmingham 1919. Je parle très souvent de mes costumes, rarement des sites exceptionnels dans lesquels je joue. Ce loisir me conduit aux quatre coins de la France dans des lieux toujours inattendus : villas en bord de mer, vieilles fermes, forts, châteaux, … Chacun de ces lieux est trouvé, déniché, par les équipes d’organisateurs. Il s’agit souvent de longs mois de recherche, chaque site étant choisi pour correspondre au jeu qui s’y déroule. Il arrive d’ailleurs régulièrement que des jeux ne puissent plus être joués car les gérants des sites ont changé, que ceux-ci n’accueillent plus de public, … Nous avons été accueilli cette fois-ci dans la maison d’un des organisateurs du Birmingham, Titus. C’est le genre d’endroit où l’on se sent immédiatement bien, le genre de vieille demeure avec une âme, des meubles anciens, et le plus merveilleux des dortoirs de copines!

  What I can talk about is the place where we have played the Birmingham 1919. I usually speak of my costumes, rarely of the exceptionnal places where we played. This leisure conduct me all around France in unexpected and beautiful places : villas on the seaside, old farms, forts, castles, … Every places are found, unearthed, by the organizers. It happens that larps stoped to be played because we loose the place. This time we have been welcomed in the house of one of the organizer of the Birmingham, Titus. This is a house where we feel good immediatly : an old house, with a soul, ancient furnitures, and the most fabulous friends’s dormitory!

_NEF8599_NEF8598_NEF8533_NEF8529_NEF8335_NEF8523

Mais parlons une fois de plus costumes, car il le faut. Pour le vendredi soir, j’ai ressorti mon très habituel manteau rouge années 40 américain, que je portais sur une robe en dentelle, perles et sequins années 60 qui imite les robes années 20. C’est une de mes toutes premières acquisitions vintage. Les gants en dentelle sont années 50 et les chaussures de chez Falbalas sont des copies années 30.

But let speak about costumes. For the friday night, I used my 1940s american red coat, with an 1960s imitation of a 1920s dress with lace, pearls and sequins. I was one of my first vintage acquisition. The laces gloves are from the 1950s and the 1930s shoes are copies from Falbalas.  

_NEF7961_DSC0714_DSC0711_DSC1137_NEF8221

Pour le samedi, j’ai opté pour une tenue de travail 1919, ou en tout cas quelque chose qui fait illusion. Je porte donc une robe chasuble en laine bleue sur un modèle 1915-20, le genre de robe dans laquelle on se sent bien. La chemise à col marin est un modèle 1915, en coton crème. Je porte un gilet en laine années 30 et un manteau en laine noire de la même époque. Le chapeau en velours bleu date de la fin des années 1910 avec sa plume de faisan et son pompon en plume d’autruche. J’ai en revanche troqué ma sublime paire de bottines anciennes contre une paire de Doc Martens.

  For the saturday, I used a 1919s work outfit, or something that create illusion. I wear a chasuble dress in blue wool on a 1915-20s model. The shirt is a 1915s model in coton. The wool jacket is form the 1930s, as for the black wool coat. The blue velvet hat is a hat of the end of the 1910s. And shame on me, I wear also a pair of Doc Martens.   

_DSC1166_DSC1162_DSC1163_NEF8751_NEF8749

By order of the fucking Peaky Blinders!

Crédit :

Inc’oyable, Me’veilleuse!

Étiquettes

, , , , , , , , , , , ,

A l’été 2018, j’ai organisé avec mes amis de l’équipe du Directoire’s Cut un jeu de rôle intitulé : Le Bal des Victimes. Il a donc fallu que je crée un certain nombre de tenues de sans-culotte entre autres, et que je me fasse une robe de Merveilleuse que j’ai étrennée avant à Vaux le Vicomte. Il s’agit en réalité de ce qu’on appelle une roundgown vers 1790/95.

J’ai mélangé deux patrons : un Sense and Sensibility Pattern et celui d’American Duchess.

J’ai trouvé un coton plumetis aux Coupons Saint-Pierre il y a quelques temps. J’en ai acheté 12 mètres pour divers projets. J’en ai utilisé 6 dans ce projet. La doublure du corsage est constituée d’un coton blanc épais afin que certaines parties puissent être épinglée et ne frisent pas.

 

Le corsage en lui-même tout comme la jupe de la robe n’ont pas posé de problème. En revanche, j’ai dû m’y reprendre à quatre fois pour le devant de la robe qui est un espèce de plissé/drapé et qui s’ajuste sur la personne. Etant seule dans cette galère, je l’ai ajusté sur mon mannequin, d’où les quatre reprises.  Au final le rendu est plutôt bon, même si je trouve que l’accroche au dos est un peu grossière car le tissu est un peu épais. En revanche, toujours concernant le dos, je suis assez fière des trois mètres de plis canons.

Compte tenu que cette tenue devait être très marquée Révolution, j’ai cousu de nombreuses cocardes et des ceintures tricolores qui ont fait le bonheur de ma minette.

dav

J’ai donc étrenné cette robe de Merveilleuse à Vaux le Vicomte aux Journées Grand Siècle, j’avoue un peu par provocation, par praticité vu la température, mais aussi et surtout pour voir si je pouvais courir avec. Sous la robe j’ai un corset, qui sera refait cette année, une chemise de corps et un jupon. J’avais fait un chapeau avec des restes de rubans, des plumes d’autruches et cocardes, en prenant une base de capeline de paille. J’ai trouvé mon panier aux encombrants. Le lorgnon années 30 vient de la bijouterie « L’Objet » dans le Marais. Ma perruque est toujours celle que m’a faite Olympe!davdavdavdav

Et maintenant place aux photos du Bal des Victimes que nous avons organisé dans l’association Clepsydre au château d’Ailly.

201807_GNBDV_8045201807_GNBDV_8041201807_GNBDV_8040201807_GNBDV_8021

Crédit photos, non libres de droit :

  • Magali Babaud

Liens :

Dieu, le Roi et les fantômes

Étiquettes

, , , , , , , , , , , , , ,

Toujours dans le rattrapage de retard… Comme beaucoup de personnes qui font du XVIIIe siècle, j’ai enfin réalisé un des incontournables de la période : la redingote. Je l’ai fini une semaine avant un jeu « Sleepy Hollow, le retour du cavalier sans tête », créé et organisé par Fanny de Temps d’Elégance en décembre 2017. J’avoue que quand je l’ai cousu, je savais qu’il servirait pour plus tard dans l’année 2018.

J’ai utilisé comme beaucoup de monde le patron redingote de Nehelenia. J’ai dû le reprendre au niveau de la pointe que je n’ai finalement jamais réussi à faire correctement. Mais elle fait illusion!0c2406e4288c182378325ac33bf876f7.image.550x550

J’ai choisi un satin de coton rayé que j’avais dans mes affaires depuis deux ans. Ce fameux tissu qu’on achète parce « qu’on ne sait jamais ». J’ai toujours su qu’il servirait à cette redingote mais il a fallu que je gagne des compétences boutonnières avant. Les boutons sont quant à eux des boutons de verre Art Déco. Je suis tombée amoureuse de la plaquette quand je l’ai vu dans cette petite boutique du marché Malassis aux puces de Saint-Ouen.

J’avais déjà une jupe blanche et un faux cul que j’avais fait pour ma tenue à la Turque. J’avais aussi une chemise blanche XVIIIe siècle chinée aux puces de Saint-Ouen il y a des années et que j’avais hésité à prendre.

Ne restait donc vraiment qu’à faire la redingote en elle-même.

Le col haut est renforcé avec du thermocollant. La doublure est un coton écru très épais, le genre dont on se sert pour restaurer les meubles. Il y a aussi des renforts dans les revers.

Il m’aura donc fallu l’équivalent de 6 mètres de coton pour que la redingote ressemble à quelque chose. En revanche elle frise un peu devant une fois portée et je pense qu’elle mérite un nouveau corset, que je m’apprête à faire cette année.

Cette redingote méritait deux pièces supplémentaires : la perruque créée par Olympe et un chapeau en feutre d’Isabelle Bartoletti. Comme d’habitude, les liens vers leurs pages suivront en bas de l’article! Je ne saurai que vous recommander leur travail sérieux et ultra efficace. Bien sûr si vous faites appel à elles un jour, n’attendez pas la veille pour le lendemain.

Place maintenant aux photos du Sleepy Hollow… J’y incarnais une bourgeoise, femme de fourreur. J’ai décoré le chapeau avec le tissu de ma redingote, deux plumes et je l’ai fixé avec de très grandes épingles Art Nouveau. Les boucles d’oreilles viennent de Rose Douce à Venise, une boutique qui fait de la reproduction de bijoux anciens et un des rares commerçants du cru encore en place là-bas. Le manchon et le renard sont des fourrures des années 1920 et 1940.

IMG_8122

IMG_8892IMG_9389IMG_8891_NEF6700

L’avantage de la redingote, c’est qu’on peut aussi la détourner pour des tenues plus militaires ou plus pratique du moins. Une ceinture blanche, une cocarde blanche et noire, et un coeur peint « Dieu, le Roi » et je deviens une Vendéenne pour une autre occasion!

201807_GNBDV_8773

201807_GNBDV_8770

J’avoue que cette tenue reste une de mes favorites et une de celles que j’ai pris le plus de plaisir à coudre.

Crédit photos, celles-ci ne sont pas libres de droit :

Liens :

R’LYEH BAYWATCH

Étiquettes

, , , , , , , , , , , , , , , , ,

Comme toute geek qui se respecte, j’ai un certain amour pour l’univers lovecraftien et les Grands Anciens. Sur une idée très originale de mon chéri, je nous ai confectionné deux maillots de bain 1912 pour un Bal des Noyés, inspiration Titanic entre autres, organisé par l’équipe des Nuits Impunies le 28 octobre dernier. Oui j’ai quasiment un an de retard, mais je ne me suis pas ennuyée entre temps et j’ai beaucoup de rattrapage à faire!

Because I am what we call a « geek », I really love Lovercraft and his universe, especially the Great Ancients. On a great idea of my chéri, I created to bathing suits 1912 for a Drowned Ball, Titanic inspiration, organised by the team of the Nuits Impunies the last 28th of October. Yes, I am nearly one year late to talk about it, but I didn’t stop sewing during this time.  

Je suis extrêmement contente du patron utilisé pour mon maillot de bain, le Folkwear Pattern #253. J’aime énormément cette marque de patron qui tombe relativement immédiatement bien sur les grandes tailles. En tout cas, c’est le cas de ce maillot de bain.

I am really happy with the pattern I used for my bathing suit, Folkwear Pattern #253. I really like this brand which fit correctly on larger sizes. It is the case for this suit. 

de5cdeed80faf7dd219a2ffa3c2ccec1

L’idée de mon homme était une sorte de Alerte à Malibu des profondeurs. R’lyeh Baywatch. R’lyeh est la cité des profondeurs où Cthulhu rêve et attend. Pour mon homme, j’ai acheté un long john rouge, sorte de pyjama western, que j’ai coupé aux bras et au jambes et dont j’ai fermé l’ouverture à l’arrière. La difficulté a été d’en trouver un qui fermait avec des boutons et pas avec une fermeture éclair.

The idea of my man was some sort of « Baywatch » from the depthes. R’lyeh Baywatch. R’lyeh is the city in the depth where Cthulhu dreams and waits. For my man, I have bought a red long john and I have cut a part of the leg and arms. I have sewn the back. The difficulties have been of finding one that closes with buttons and not a zipper. 

De mon côté j’ai acheté du coton rouge épais en grande quantité, 6 mètres il me semble. J’ai ensuite bien entendu commencé à couper et préparer le maillot de bain et sa jupette.

On my side, I have bought six meters of red thick cotton. I, then, started to cut and prepare the suit and its skirt. 

J’ai eu la flemme de faire une boutonnière, j’ai donc posé des pressions sur le devant. Il y a donc trois pièces sur ce maillot : le maillot en lui même qui est une sorte de combinaison avec beaucoup de plis et de fronces; la jupe, là encore beaucoup de plis; et le bonnet de bain. Je dois dire que quand j’ai passé la tenue pour la première fois, je me suis rarement autant senti à l’aise dans un costume.

I was too lazy to sew buttonholes. I used snapper instead. The are three parts in this bathing suit : the suit, the skirt and the cap. The suit and the skirt are really pleated and wrinkled. I must say that when I tried the costume for the first time, I really felt at ease. 

Ensuite il s’agissait d’agrémenter notre costume de sauveteurs avec des panneaux « R’lyeh Baywatch » sur du coton blanc. C’est Stéphanie, la costumière de de Cape et d’Aiguille qui m’a grandement aidé au tampon et à la peinture acrylique. Tout était sec en 30mn.

I have embellished our suits with inscriptions at the back « R’lyeh Baywatch » painted in red on white cotton. My friend Stephanie, from de Cape et d’Aiguille, teached me how to do this! Everything was dry 30 minutes after painting. 

dav

Le costume fini se présente de cette façon.

Here is the costume finished.

En plus du costume, nous étions donc en espadrilles et j’avais fait une bouée bourrée de coton pour aller avec. Elle n’est pas très réussie mais elle avait le mérite de faire la blague. J’avais une perruque blonde à la Pamela Anderson, et mon homme un de mes canotiers anciens.

With the suits, we were wearing sandals, a buoy, a blond wig, and an old canotier. 

Place aux photos de la soirée!

Here are the photos of the party!

15FA42E-352-collage15FA42E-351-collage15FA42E-305-collage15FA42E-304-collageFB_IMG_1513870182698

Et ma préférée!

And my favorite!

15FA42E-159-collage

Crédits photos, celles-ci ne sont pas libre de droit :

  • Photomaton Nuits Impunies
  • Michael Acquadro

Liens :

Mon premier concours de couture…

Étiquettes

, , , , , ,

Je couds rarement du moderne… Pour plusieurs raisons : je n’aime pas poser des fermetures éclair, je n’aime pas faire des poches, je n’aime pas les tissus stretchs, … Et une amie, Sakiko Jones pour ne pas la nommer, m’a dit : il y a un concours de couture sur le thème végétal, vas-y inscris-toi. Par contre, il faut que ce soit du moderne portable tous les jours…

Alors moi le thème végétal, c’est comme quand on me sort tous les ans faune et flore à Venise, je fais la grimace. Et là du portable tous les jours, mouais… Et puis, il  avait ce merveilleux patron Mc Calls 7184… Ma petite jupe rétro 1958 que j’avais déjà faite dans un tissu punk. Et puis Stéphanie de De Cape et d’Aiguille m’a appris récemment à faire du pochoir… Et j’avais vraiment envie de faire du pochoir…

product_8908336b

Bilan des courses, je vais chercher 4m50 de coton cachemire chez Sacré Coupons (provenance Hermès), c’est tout doux, c’est chaud, c’est horrible à travailler! Et puis j’ai commandé en ligne un pochoir chez pochoirsdeco.

C’est toujours plus simple avec un chat pour surveiller… J’ai donc assemblé tous ces éléments sans refermer l’arrière pour avoir quelque chose de plat et j’ai entoilé la ceinture au thermocollant. Puis j’ai lancé le pochoir! J’ai utilisé de l’acrylique, moins chère que de la peinture pour tissu et qui a l’avantage de ne pas partir au lavage. Le souci de ce tissu c’est qu’il boit la peinture sans la garder correctement. Il faut passer quasiment trois couches à chaque fois.

Mais le résultat en vaut la chandelle. J’ai fini en temps et en heure ma jupe fleurie pour le concours végétal de Thread & Needles. Site que je vous invite à découvrir dans les références de fin d’article, tout comme celui de Sakiko et de De Cape et d’Aiguilles. J’en ai profité pour ajouter en plus un accessoire assorti : un béret sur le modèle des bérets de bain 1900 (patron Folk Wear Swim Suit).

davdavdavdav

Et vous, vous en faites parfois des concours de couture?

Crédits :

Thread ans needles : https://www.threadandneedles.fr/

Sakiko Jones : http://sakikojones.fr/blog/

De Cape et d’Aiguille : https://www.facebook.com/DeCapeetdAiguille/

La Blanchisseuse

Étiquettes

, , , , , , , , , , , , , , , ,

En septembre, j’ai pu participer à un nouveau jeu de rôle qui m’a mis des étoiles dans les yeux et des papillons plein la tête, le Doléances 1789. Juste pour rire, et parce que l’organisateur avait mis en lien ce tableau évoquant mon personnage, je lui ai dit : je te fais le cosplay de la Blanchisseuse de Chardin!

In september, I played another larp that filled me with joy : stars in my eyes and butterflies in my heart : Doléances 1789. Just for fun, I have told the organizer that I will make a cosplay of the costume on the painting he sent me : La Blanchisseuse of Chardin. 

Jean_Siméon_Chardin_-_The_Laundress_-_WGA04761

Je pense qu’il s’agit à ce jour d’un de mes costumes les plus aboutis, tant au niveau des techniques que du choix des tissus. J’ai repris le patron du Pet-en-l’air de JP Ryan pour créer ce costume. J’ai d’abord du déterminer de quoi se composait la tenue : un espèce de corselet, inclus ou non dans le pet-en-l’air. Le pet-en-l’air en lui-même, une jupe, un tablier, une coiffe. Tout est fait en lin de bonne qualité, en essayant de respecter les couleurs du tableau. La seule chose que je ne suis pas parvenue à faire ce sont les grands revers par manque de tissu.

I think it is actually one of my most historical costume, by technics and fabrics. I used the Pet-en-l’air pattern by JP Ryan. There is some sort of corset inside, the Pet-en-l’air, a skirt, an apron and a a cap. I used good quality linen, trying to respect the colors of the painting.

Les grandes lignes de couture ont été faites à la machine. Tout le reste a été fait main : ourlets, marquage des plis, finitions, y compris broder les oeillets… Une grande première pour moi. Ce qui est très bien avec ce lin c’est qu’il vit, il bouge et a un beau rendu.

The biggest lines of sewing have been made with a machine, all the rest is by hand, even the eyelet. 

Les premiers test sur mannequin m’ont fait renoncer au bumroll, et au tablier sans bavette. Je me suis donc décidé à créer une coiffe et un tablier. Tous les deux sont entièrement fait à la main. Je referai la coiffe pour des questions de tenue et je pense de tissu qui ne convient pas exactement.

The first tests proved me that I didn’t need any bumroll. The first apron I used wasn’t satisfying. I have sew one all by hand and a cap. 

Et maintenant les photos de la tenue portée entièrement. J’ai pour compléter cette tenue une chemise en lin ancienne, un jupon en coton, des poches, des bas et une paire de chaussures à bouts pointus.

Here are some photos of the costume worn by me in september. I have also : a chemise, pockets, historical shoes and a petticoat. 

Doléances Session 3_2018194701_10155230791115522_8372728335401734423_nIMG_5810

Je profite aussi de cet article pour compléter un des challenge HSF.

Here is the HSF Challenge

Challenge #7 : Fashion plate

Make an outfit inspired by a fashion plate, whether it is a direct replica, or a more toned down version that fits the resources and lifestyle of the character you are portraying. If you want to stick to a period prior to the 17th century advent of fashion plates, either re-interpret a Victorian ‘historical’ fashion illustration as period accurate, or use an image from your period that depicts and idealised and aspirational fashion.

What the item is: A Pet-en-l’air inspired by Chardin’s painting « La Blanchisseuse », idealise vision of the people (1733-40)

The Challenge, and how this item fulfills it: 7# Fashion plate. The challenge fulfills it because of the fashion of painting people (servants, peasants, …) in the mood of the philosophical return to nature.

Fabric/Materials: Exclusively linen. 6 meters of orange linen, 3 meters of blue linen, 3 meters of white linen.

Pattern: JP Ryan Pet-en-l’air for the dress, my own for the cap and apron

Year: 1733-1740

Notions: ribbons, thread

How historically accurate is it? I think 80% accurate. Fabric is good for the time, I have sew by hand most of the dress and totally the cap and the apron.

Hours to complete: between 40 and 50 hours

First worn: september 2017

Total cost: 150€

Crédit

Elémentaire mon cher Poirot!

Étiquettes

, , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Encore une fois, cela fait un petit moment que je n’ai pas alimenté ce blog. Mais c’est pour mieux revenir avec deux tenues 1900/1905 à vous présenter. Je parle régulièrement des événements organisés par Fanny, de Temps d’Elégance. En général, je suis plutôt ses reconstitutions mais pour la seconde fois, j’ai participé à un de ses GN, jeux de rôle grandeur nature. Et quel GN… Vous avez un jour rêvé de vivre un Agatha Christie de l’intérieur et vous glisser dans la peau d’Hercule Poirot ou de Miss Marple? Ce jeu est fait pour cela. Il se nomme le Meurtres en Campagne et consiste en une réunion d’amis (et pièces rapportées) qui ne se sont pas vus depuis au moins une dizaine d’années, dans la maison de Mamita, la mère de l’un d’entre eux, à Trouville. On peut remercier Luc, un des propriétaires du lieu, de nous accueillir une nouvelle fois pour ces trois fabuleuses journées qui commencent et se terminent toujours par un bain de mer!

IMG_1280

Le jeu se déroule en 1912 mais compte tenu que j’incarnais Mamita, la femme la plus âgée présente sur place, je pouvais me permettre d’être démodée. J’ai donc choisi une première tenue 1905 pour le samedi en journée, et une tenue 1900 pour le dimanche. Je n’ai par contre pas de photos de ma tenue de soir du samedi.

Commençons par la tenue 1905 dont je suis follement amoureuse. J’ai mis quasiment deux ans à la constituer en entier, et c’était sa première sortie! Elle vient pour la totalité, hors châle, de chez Falbalas.

19437674_10212630830061375_4215133317134951553_n (1)IMG_062719510525_10212630955264505_7373835755459829855_n19510496_10212630831221404_424060141298488399_nIMG_104019553937_10212631346114276_7476173777126673708_n

19511112_10212630955784518_2666660550465465177_n

Je commence par le chapeau! C’est un jardin suspendu 1905. La base est en paille. Elle est énorme. Les fleurs et les rubans sont en soie. Il y a du tulle entre les fleurs avec un bouillonné sur le devant. Les deux épingles à chapeaux sont une paire très longue Art Nouveau en laiton travaillé avec des incrustations noires dont je suis incapable de donner la matière.

Le collier est un collier en argent avec un décor en verre teinté violet que j’ai chiné aux Puces il y a quasiment 10 ans. Il est lui aussi début de siècle. Les lunettes de soleil sont un pince-nez 1900/1905. En revanche, les boucles d’oreilles viennent de Venise et c’est mon achat coup de coeur de cette année. Je vais systématiquement à la même bijouterie à chaque fois que je vais là-bas : Rose Douce (Fondamenta Trapolin, 30100 Venezia VE, Italie). C’est une bijouterie familiale qui a de plus en plus de mal à survivre face à la concurrence bon marché, et qui vend des reproductions de bijoux anciens du 16e siècle à nos jours, en travaillant exclusivement avec des ateliers locaux. Je n’ai pas assez de mot pour dire à quel point j’aime cette boutique! Si par hasard, vous visitez Venise un jour, arrêtez-vous chez eux, vous ne serez pas déçus!

IMG_0804IMG_0552IMG_0180IMG_1431

Maintenant la robe! Il s’agit d’une robe d’après-midi 1905. La doublure pour la jupe est en soie et pour le haut en coton, sans structure particulière à l’intérieur. La robe en elle-même est un tulle de coton rebrodé sur le plastron, les épaules, le bas des manches, et le bas de la jupe. Au niveau du décolleté, on retrouve de la broderie au ruban de même que tout le long de la pièce centrale. Tout le bord du col est agrémenté de perles. Elle est en bon état général, malgré un ou deux petits trous et quelques tâches.

La ceinture est une ceinture en daim teinté violet des années 1940, les gants de la même couleur sont années 30. Le sac en macramé est 1900. L’étui à lunettes en argent est Art Nouveau. Le châle en rayonne brodée est années 20 quant à lui, et a été trouvé au Salon Emmaüs d’il y a quatre ans. On entre-aperçoit mes fidèles bottines crème et marron.

Place à la deuxième robe maintenant.

IMG_2200IMG_2607IMG_2842

Il s’agit d’une robe de jardinage 1900, visiblement d’une ancienne baronne, en toile de Nîmes. Le coton parait increvable. Je porte donc une jupe plissée avec des incrustations de soutaches. Elle était doublée de soie mais celle-ci a fusé. Le haut est un haut à guimpe qui se ferme sur le devant. Les manches sont plissées et il y a un décor dans le même tissu que la tenue sur les manches et le dos. L’intérieur est doublé d’un caraco en coton épais qui se ferme au moyen de crochets. Les manches et le col sont agrémentés de coton plissé.

Je porte sur la tête un canotier en paille marron et plumes d’autruches 1910. Et j’ai aux oreilles d’autres boucles d’oreilles en perle de chez Rose Douce.

Je ne résiste pas à rajouter quelques photos de ce jeu…

La série : « Tout va bien se passer, même après ce coup de fil! »

19511046_10212630896703041_3149731508762376223_n19511293_10212630897983073_167097406189251249_n19260470_10212630898143077_9053170307273805131_n

La série : « L’apéritif sur la plage c’était une super bonne idée! »

IMG_1522IMG_1599-Modifier19429754_10212631527998823_6842033935929992997_n

L’image : « Les gars de la Marina » chère à Fanny!

IMG_0958

Et cette terrible image de fin!

IMG_2832

Et j’espère pouvoir vous parler en décembre du jeu Sleepy Hollow que Fanny organise aussi et pour lequel je suis en pleine création d’une redingote 1790!

Crédits

Jeu :

Boutiques :

  • Falbalas : https://www.facebook.com/FALBALAS.puces
  • Rose Douce : Fondamenta Trapolin, 30100 Venezia VE, Italie

Liens connexes :

Photographes :